symphonies

  • TCHAIKOVSKI UNE INTEGRALE ?

    Après Bach, Beethoven, Brahms et Schumann, Deutsche Grammophon propose un beau pavé de 27 CD : TCHAIKOVSKY  MASTERWORKS EDITION.

    Avant d'en dire du bien, et de détailler ce coffret, un regret : pour à peine plus épais, DGG aurait pu sinon proposer une vraie intégrale, au moins compléter le portrait lyrique du compositeur russe. Pourquoi seulement les deux opéras les plus connus, alors que Philips/Decca et DGG ont de splendides versions de Mazeppa (Järvi) et Iolanta (Gergiev).

    Pourquoi avoir omis les 2ème et 3ème concertos pour piano (il y a au moins dans le fonds DGG un superbe 2ème concerto par Shura Cherkassky... mais en mono !).

    Pour le reste, on sait gré au label jaune d'avoir évité les doublons avec d'autres rééditions (pas de Karajan, une version "live" du 1er concerto par Argerich/Abbado et pas la première version de studio). Et dans bien des cas des références (Mravinsky pour les symphonies 4-5-6, Dorati pour les quatre Suites, Ozawa et Pletnev pour les trois ballets, le même Pletnev, tout à fait original pour les trois premières symphonies et les poèmes symphoniques, ainsi que pour une très belle collection d'oeuvres pour piano)

    CD 1-2 EUGENE ONEGUINE / Levine, Dresde, Freni, Von Otter, Allan, Schicoff

    CD 3-5 LA DAME DE PIQUE / Rostropovitch, ONF, Vichnievskaia, Gougaloff, Weikl, Resnik, Schwarz

    CD 6-7-8 LE LAC DES CYGNES, CASSE-NOISETTE / Ozawa, Boston

    CD 9-10 LA BELLE AU BOIS DORMANT / Pletnev, ON Russie

    CD 11-12 SYMPHONIES 1,2,3 / Pletnev, ON Russie

    CD 13-14 SYMPHONIES 4,5,6 / Mravinsky, Leningrad

    CD 15-16 SUITES 1 à 4 / Dorati, New Philharmonia

    CD 17-19 MANFRED, OUVERTURES (faM, 1812, Danoise), POEMES SYMPHONIQUES (Hamlet, Fatum, Capriccio italien, La tempête, Le Voiévode, Marche slave, Francesca da Rimini) / Pletnev, ON Russie

    CD 20 VARIATIONS ROCOCO, SERENADE CORDES / Maisky, Orpheus

    CD 21 VALSE-SCHERZO / Midori, Slatkin, LSO - ANDANTE CANTABILE / Rostropovitch, Berlin - SOUVENIR D'UN LIEU CHER / Jansen, Harding, Mahler - ELEGIE / Ashkenazy, RPO - NOCTURNE / Maisky, Orpheus - SEXTUOR "SOUVENIR DE FLORENCE" / Orpheus

    CD 22 CONCERTO PIANO 1 / Argerich, Abbado, Berlin live 1972 - CONCERTO VIOLON / Milstein, Abbado, Vienne / SERENADE MELANCOLIQUE / Kremer, Maazel, Berlin

    CD 23 QUATUOR 1 / Emerson - TRIO op.50 / Argerich, Kremer, Maisky

    CD 24 LES SAISONS / Ashkenazy

    CD 25 PIECES PIANO op.72 / Pletnev

    CD 26 MELODIES / Borodina, Gergieva

    CD 27 LITURGIE DE ST JEAN CHRYSOSTOME + PIECES CHORALES / Korniev, ch.chambre St Petersbourg

  • UN GEANT MECONNU : BERNARD HAITINK

    De la même génération que Claudio ABBADO (1933-2014) Lorin MAAZEL (1930) ou Pierre BOULEZ (1925), Bernard HAITINK (1929) n'est pas et n'a jamais été une star de la baguette. Alors que c'est, à l'évidence, l'un des plus grands chefs de notre temps. Son humilité, sa simplicité ne l'ont jamais conduit à rechercher les feux de la rampe. De ce fait, il a souvent été sous-estimé par la critique internationale, décrit comme un musicien de belle tenue, mais pas assez excentrique sans doute ou médiatique pour figurer en tête d'affiche. 

    Pourtant sa discographie est tout à fait exceptionnelle, et son éditeur historique (Philips passé sous étiquette Decca) a bien fait les choses en rééditant deux imposants coffrets à petit prix, qui permettent de réévaluer singulièrement l'art du chef hollandais.

    51RcpZ5ms6L._SY355_.jpg

    Dans ce coffret de 20 CD, on trouve un bel aperçu à la fois des "fondamentaux" - Bruckner, Mahler - et de l'étendue du répertoire de Bernard Haitink, notamment en musique française.

    Sauf mention contraire, c'est le Concertgebouw d'Amsterdam (dont Haitink a été le chef titulaire de 1961 à 1988) qui est à l'oeuvre.

    CD 1 BARTOK Concerto pour orchestre, Concerto violon 2 (Szeryng)

    CD 2 BEETHOVEN Triple concerto (Beaux-Arts trio), Concerto violon (Krebbers)

    CD 3 BEETHOVEN Symph.1 et 3 (London Phil)

    CD 4 BRAHMS Requiem allemand (Janowitz, Krause, Orch.phil.Vienne)

    CD 5 WAGNER Prélude et mort d'Isolde, BRUCKNER symph 3 (Vienne)

    CD 6-7 BRUCKNER Symph. 8 et 9 

    CD 8 DEBUSSY Nocturnes, Jeux, La Mer, prélude à l'après-midi d'un faune

    CD 9 DVORAK Symph.7, SMETANA La Moldau, SCHUBERT Symph.8

    CD 10 LISZT Concertos, Totentanz (Brendel), Mephisto Valse, Les préludes (Londres)

    CD 11-12 MAHLER Symph. 6 et 9

    CD 13 MOZART ouvertures, HAYDN symph.99 (Londres)

    CD 14 RAVEL Daphnis et Chloé (Boston), Alborada, La Valse

    CD 15 HAYDN Symph.96, SCHUBERT Symph.9

    CD 16 R.STRAUSS Une vie de héros, Mort et transfiguration

    CD 17 MENDELSSOHN, TCHAIKOVSKI, BRUCH : Concertos violon (Grumiaux)

    CD 18 TCHAIKOVSKI Symph.1 et 2

    CD 19 WAGNER ouvertures, BRAHMS Symph. 3

    CD 20 ANDRIESSEN étude symphonique, STRAVINSKY L'Oiseau de feu, TAKEMITSU November steps, MESSIAEN Et expecto resurrectionem

    Tout aussi indispensable, et somptueux, le coffret intitulé BERNARD HAITINK SYMPHONY EDITION 

    514whGkAYOL._SY355_.jpg

     

    qui reprend, excusez du peu, les intégrales des symphonies de BEETHOVEN, BRAHMS, BRUCKNER, MAHLER, SCHUMANN et TCHAIKOVSKI ! Avec ce qui est l'une des plus belles phalanges orchestrales du monde, dans l'acoustique magnifique du Concertgebouw.

    Si pour Mahler, Bruckner, Brahms, Haitink était parfois cité comme référence, la critique a souvent fait la fine bouche - manque d'originalité, sagesse, honnêteté - pour le reste. 

    Et moi-même je m'étais laissé influencer et n'avais jamais vraiment prêté attention aux Schumann, Tchaikovski et Beethoven de Haitink. 

    J'ai complètement révisé mon jugement, et mon admiration pour Bernard Haitink n'en est que renforcée. 

    Absolument rien dans ses lectures de Beethoven, Schumann ou Tchaikovski n'est banal ou indifférent. Au contraire, l'élan, la fluidité, la beauté des couleurs et des lignes ressortissent en pleine gloire. Idem dans Bruckner qui ne se complait pas dans des langueurs métaphysiques, dans Mahler où l'orchestre chante dans son arbre généalogique.

    Deux coffrets en tous points INDISPENSABLES pour Haitink, l'orchestre, et la somptuosité des prises de son Philips.