saint saens

  • UN CHEF À LA FRANCAISE : LOUIS FREMAUX

    Il est mort quelques semaines avant la parution d'un beau coffret, bienvenu mais un peu frustrant : Louis FREMAUX, disparu le 20 mars dernier à l'âge respectable de 95 ans. 

    Frustrant, ce coffret l'est parce qu'il se limite aux enregistrements du chef français avec l'Orchestre symphonique de Birmingham qu'il a dirigé de 1969 à 1978 (avant que Simon Rattle ne lui succède en 1980, tout juste âgé de 25 ans !). Il aurait pu être utilement complété par la petite dizaine d'enregistrements que Frémaux réalisa avec d'autres orchestres londoniens pour Collins.

    Mais en l'état on a ici le meilleur d'un art fait de clarté, de transparence et de précision, qualités qui font merveille aussi bien dans Berlioz que dans Fauré, dans Bizet que dans Massenet. Et plusieurs incursions très réussies dans la musique anglaise du XXème siècle, ainsi qu'une rareté, tout un CD d'extraits d'opéras italiens chantés en anglais par le ténor David Hughes (1925-1972)

    CD 1-2 BERLIOZ Requiem, Le Carnaval romain, Marche d'Hamlet, extr.La Damnation de Faust, Ouv.Benvenuto Bellini, Chasse royale et orage, marche troyenne, extr. Troyens (Robert Tear, ténor)

    CD 3 MASSENET Le Cid ballet, Scènes pittoresques, Le dernier sommeil de la Vierge / BIZET Roma

    CD 4 LALO Symphonie espagnole (Yan-Pascal Tortelier vl.), Concerto vlc. / SAINT-SAENS Conc.vlc. (Paul Tortelier vlc.)

    CD 5 BIZET Symphonie / SAINT-SAENS Symphonie 3 (Christopher Robinson, orgue) / LITOLFF scherzo concerto symphonique 4 (John Ogdon, piano)

    CD 6 FAURE Requiem (Norma Burrowes, Brian Rayner Cook), Cantique de Jean Racine, Ballade (John Ogdon, piano) / SAINT-SAENS Le Carnaval des animaux (John Ogdon, Brenda Lucas p.)

    CD 7 SAINT-SAENS Le Cygne (Paul Tortelier vlc.), Caprice violon (Y.P.Tortelier), Prélude Le Déluge, Wedding cake (Maria de la Pau Tortelier p.), Allegro appasionnato, Danse macabre / CHABRIER Espana / DEBUSSY Prélude à l'après-midi d'un faune / DUKAS L'Apprenti sorcier / RAVEL Boléro

    CD 8 IBERT Divertissement, Symphonie marine, Bacchanale, Louisville concerto, Bostoniana / HONEGGER Pacific 231

    CD 9 POULENC Gloria (Norma Burrowes sop.), Concerto piano (Cristina Ortiz p.), Les Biches / SATIE Gymnopédies 1 & 3 

    CD 10 WALTON Façade, Gloria, Orb and Sceptre, Te Deum, Crown imperial

    CD 11 WALTON The wise virgins / McCABE Notturni ed alba (Jill Gomez sop.), Symphonie 2

    CD 12 Airs d'opéra Leoncavallo, Puccini Bizet, Sullican, Lehar, Strauss (David Hughes, ténor) / OFFENBACH Ouv. Orphée aux Enfers, La Grande duchesse de Gerolstein, La Belle Hélène, Barbe Bleue, La Vie parisienne

    jeanpierrerousseaublog.com

    91pp1s48u-l-_sl1500_.jpg

     

     

     

  • MARTINON ENFIN

    Pour une fois, aucun anniversaire n'explique la publication à quelques semaines d'intervalle de deux coffrets consacrés au chef d'orchestre français Jean_Martinon. Decca avait déjà de même, et pour que la collection soit complète la série Eloquence publie deux boîtiers des enregistrements parus chez Deutsche Grammophon et Philips.81eGawSQWtL._SX425_.jpg

    91TiZTYCkmL._SX425_.jpg

     

    51L02cXT9YL._SS280.jpg

     81BVvJ-4ZnL._SX425_.jpg71M94KxSNNL._SX425_.jpgNe nous plaignons pas que la mariée soit trop belle, réjouissons-nous de disposer désormais de la quasi-totalité des enregistrements d'un grand chef, au caractère trempé - il est rarement resté plus de cinq ou six ans dans les différents postes qu'il a occupés - et qui pour moi reste associé aux années de gloire de l'Orchestre National, successivement de la RTF, puis de l'ORTF. 

    On aurait aimé n'avoir aucune réserve sur le nouveau coffret Warner Icon intitulé "The Late Years 1968-1975" laissant accroire qu'il contient tous les enregistrements réalisés par Martinon pour EMI ou Erato dans cette période. En réalité, il manque deux blocs importants, certes déjà réédités, les 5 symphonies de Saint-Saëns (reprises chez Brilliant Classics) et les admirables intégrales Ravel et Debussy pour l'essentiel réalisées avec l'Orchestre de Paris. Dommage de ne pas les y avoir incluses !

    Mais il faut saluer le travail de sélection des enregistrements et le texte de présentation de Pierre-Yves Lascar et nous réjouir de retrouver des versions de référence de Roussel, Honegger, DukasPierné et des raretés qu'on ne pensait jamais revoir éditées en CD comme ce 33 tours que j'avais précieusement conservé d'une session de l'Orchestre mondial des jeunesses musicales  (en 1975) avec l'Ouverture tragique de Brahms, des extraits de la Damnation de Faust de Berlioz et la 4ème symphonie de Schumann.

    "Tracklist" détaillée de ces 14 CD à consulter ici : ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1442993196&sr=8-1&keywords=martinon+icon