martha argerich

  • LE PIANISTE OUBLIÉ

    Il va fêter ses 75 ans le 17 octobre, un an avant celle qui est la mère de leur fille Stéphanie, Martha Argerich. Il s'est appelé Stephen Bishop, puis Bishop-Kovacevich, et enfin Kovacevich (Stephen_Kovacevich).

    C'est un formidable, magnifique pianiste, qui n'a jamais eu la célébrité, ni même la notoriété de sa compagne. En quelque sorte, un pianiste pour connaisseurs.

    Decca réédite heureusement ce que Stephen Kovacevich a enregistré pour Philips dans les années 60/70. Puisse ce coffret permettre au plus grand nombre de (re)découvrir un artiste vraiment exceptionnel. Ses Beethoven et ses Brahms sont tout simplement des références, éloquence, clarté, virtuosité, il les reprendra, piano seul et concertos, avec presque autant de réussite pour EMI dans les années 90 (cf. ci-dessous). 

    Depuis toujours, ses Variations Diabelli sont mon disque de chevet pour cette oeuvre.

    Mais Mozart, Bartok, Chopin, toute une discographie qui, au fil des ans, était devenue quasiment introuvable, nous sont enfin restitués. 

    CD1
    Beethoven: Diabelli Variations op.120

    CD2
    Beethoven: Piano Concerto No.1 & Piano Sonata, op.10/1
    BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD3
    Beethoven: Piano Concertos Nos. 2 & 4
    BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis<
    br> CD4
    Beethoven: Piano Concerto No.3 & Piano Sonata, op.13 “Pathétique” BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD5
    Beethoven: Piano Concerto No. 5 BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD6
    Beethoven: Piano Sonatas opp.101 & 109

    CD7
    Beethoven: Piano Sonatas opp.110 & 111

    CD8
    Beethoven: Piano Sonatas op.31/2 & 3

    CD9
    Beethoven: Bagatelles op.33, 119, 126

    CD10
    Chopin: Polonaise No.7, Impromptu No.3, Mazurka No.39, etc.

    CD11
    Dvořák: Piano Quintet op.81 & String Quintet op.97

    Mozart: Kegelstadt Trio* 
    Members of the Berlin Philharmonic Octet
    * With Jack Brymer and Patrick Ireland

    CD12
    Brahms: Piano Concerto No.1 London Symphony Orchestra, Sir Colin Davis  

    CD13
    Brahms: Piano Concerto No. 2 London Symphony Orchestra, Sir Colin Davis 

    CD14
    Brahms: Scherzo in E Flat Minor op.4, 4 Ballades op. 10, 8 Klavierstücke op.76

    CD15
    Brahms: Klavierstücke Op. 116, 117 & 119

    CD16
    Brahms: Variations and Fugue on a Theme by Handel op.24, Klavierstücke op. 117 & 119 [Analogue]

    CD17
    Brahms: 16 Waltzes, Op.39, 2 Rhapsodies, Op.79, Klavierstücke op.118

    CD18
    Mozart: Piano Concertos Nos. 21 & 25
    London Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD19
    Mozart: Piano Concertos Nos. 20 & 23
    London Symphony Orchestra, Sir Colin Davis  

    CD20
    Grieg & Schumann: Piano Concertos
    BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD21
    Bartók: Mikrokosmos Nook 6* / Out of Doors / Sonatina [*first international CD release]

    CD22
    Stravinsky: Concerto for piano and wind
    Bartók: Piano Concerto No. 2
    BBC Symphony Orchestra, Sir Colin Davis

    CD23
    Bennett: Piano Concerto No. 1 & Jazz Calendar
    London Symphony Orchestra, Sir Alexander Gibson  

    CD24
    Bartók: Piano Concertos Nos.1 & 3
    London Symphony Orchestra, Sir Colin Davis  

    CD25
    *Bartók: Sonata for 2 Pianos and Percussion
    Andante and Five Variations for Piano duet in G, K.501
    Debussy: En blanc et noir
    With Martha Argerich, 
    *With Martha Argerich, Willy Goudswaard and Michael De Roo

     

     

     

    On ne sait si Warner (ex-EMI) envisage une réédition de même type de coffrets indispensables (les sonates de Beethoven, les concertos de Beethoven et de Brahms, entre autres)51X1%2Bd-D1jL._SX425_.jpg

    814JaXBW8mL._SX425_.jpg

  • IVO POGORELICH LE SINGULIER

    La carrière d'Ivo Pogorelich a commencé sous le signe du scandale, lorsqu'en 1980, écarté du Concours Chopin de Varsovie pour cause d'excentricité, Martha Argerich quitte le jury en clamant : "C'est un génie"!

    Deutsche Grammophon réédite en 14 CD les enregistrements du jeune virtuose croate, qui ont partagé la critique. Pochettes et donc durées - très chiches - d'origine. Mais rien qui ne puisse laisser indifférent, et dans ce corpus, un Chopin certes original, mais surtout des classiques, Mozart, Haydn, Scarlatti, prodigieux d'inventivité

    CD 1 CHOPIN Sonate 2, Prélude op.45, Scherzo 2, Nocturne op.55/2, Etudes op.10/8,10, Etude op.25/6

    CD 2 BEETHOVEN Sonate 32 / SCHUMANN Etudes symphoniques, Toccata

    CD 3 CHOPIN Concerto 2 (Abbado, Chicago), Polonaise op.44

    CD 4 RAVEL Gaspard de la nuit / PROKOFIEV Sonate 6

    CD 5 TCHAIKOVSKI Concerto 1 (Abbado, LSO)

    CD 6 BACH Suites anglaises 2,3

    CD 7 CHOPIN Préludes op.28

    CD 8 LISZT Sonate / SCRIABINE Sonate 2

    CD 9 HAYDN Sonates 19, 46

    CD 10 SCARLATTI 15 sonates

    CD 11 BRAHMS Capriccio op.76/1, Intermezzo op.118/2, Rhapsodies op.79, Intermezzi op.117

    CD 12 MOUSSORGSKI Les tableaux d'une exposition / RAVEL Valses nobles et sentimentales

    CD 13 MOZART Fantaisie K 397, Sonates 5,11

    CD 14 CHOPIN Scherzos

    51%2Bde0zMLmL._SX425_.jpg

  • MARIA JOAO PIRES : LE FEU ET LA GRÂCE

    À l'occasion de ses 70 ans - le 23 juillet -, ses deux éditeurs historiques offrent à la pianiste portugaise Maria Joao PIRES deux beaux coffrets à prix doux.

    Je n'aurais pas mieux écrit sur cette musicienne née que Jean-Charles Hoffelé dans la notice qui accompagne le coffret Erato : " … Lorsque Maria Joao Pires parut sur la scène internationale au début des années soixante-dix… elle déconcerta une bonne part des mélomanes. C'est que le cyclone Martha Argerich était passé par là, avec son piano fulgurant et ses relectures drastiques de tout un pan du répertoire, de Chopin à Prokofiev. Quelle surprise alors de retrouver un art qui semblait venu d'un autre âge, simple, lumineux, tout entier musical, comme dédaignant l'épate des virtuoses. Bach, Beethoven, Mozart, Schubert surtout, Chopin suivrait. Mais ce petit bout de femme, qui semblait si décidée, si têtue, rappelait aux plus anciens, par la clarté évidente du jeu, rien moins que Clara Haskil ou Lili Kraus…"

    Des doublons évidemment entre les deux coffrets, et dans ces cas-là une nette préférence pour les enregistrements plus tardifs (DGG), ainsi la dernière sonate D 960 de Schubert comme expédiée, juste guillerette chez Erato, mûrie, approfondie, abyssale parfois chez DGG. Admirables Chopin de la "seconde période" comme les Nocturnes.

                                                               51cvy0HSC8L._SX450_.jpg

    51-8n5Ak3SL._SY450_.jpg