emi

  • GEORGES PRETRE (1924-2017)

    Georges_Prêtre est mort le 4 janvier 2017, quatre mois après son dernier concert à Vienne, sept et neuf ans après les concerts de Nouvel an 2008 et 2010 qu'il avait dirigés à la tête des Wiener Philharmoniker avec le succès que l'on sait.

    81qfbjgk3TL._SL1500_.jpg81zadAP7GhL._SL1400_.jpg

    Lire la suite

  • RADU LUPU LE SINGULIER

    Je lui ai toujours trouvé une tête et une allure de pope moldave, cheveux et sourcils broussailleux. Et ce n'est qu'en vérifiant sa date de naissance aujourd'hui que je constate qu'il est bien né en Moldavie.

    Le pianiste roumain Radu LUPU est né le 30 novembre 1945 à Galati. Pour ses 70 ans, DECCA rassemble dans un beau coffret de 28 CD tout ce qu'il a gravé, parcimonieusement - les concertos et quelques sonates de Beethoven, deux concertos de Mozart, beaucoup de Schubert, sonates, impromptus, moments musicaux, Brahms, Schumann - en y incluant d'autres captations réalisées avec des partenaires plus ou moins convaincants pour d'autres labels.

    Il y avait déjà eu deux coffrets, l'un avec les concertos, l'autre les pièces en solo. Depuis toujours des références. Un répertoire qui n'a guère varié au fil d'une carrière plutôt rare en concerts.

    Le nouveau coffret complète avec d'une part des enregistrements réalisés pour d'autres labels (Sony) : admirables Schubert et Mozart avec Murray Perahia, plus tard avec Barenboim, les concertos à 2 et 3 pianos de Mozart, pour EMI deux disques, incompréhensibles de mon point de vue, mais l'amitié ou la pression d'un directeur artistique ? - de Lieder de Schubert avec Barbara Hendricks, et pour Decca les sonates de Franck et Debussy avec Kyung Wha Chung et surtout un modèle d'humanité, de tendresse, au détriment parfois de la justesse, les sonates pour violon et piano de Mozart et les pièces pour violon et piano de Schubert avec le vétéran Szymon Goldberg.

    41o8AQagMXL.jpg

     51IVDFw1mhL.jpg

  • LES TRES RICHES HEURES DE SIR SIMON

    51tJKeH-5cL.jpg

     

    Lire la suite

  • OZAWA 80

    Comme indiqué dans l'article http://jeanpierrerousseaublog.com/2015/09/01/seiji-80/

    on trouvera ici le contenu détaillé des quatre imposants coffrets consacrés au chef japonais, Seiji OZAWA, pour célébrer son 80ème anniversaire

    81spiYoNlLL._SL1477_.jpg

    810d4oT1GYL._SL1488_.jpg

    71fOLIXOwML._SL1500_.jpg  

    Quant au volumineux (50 CD) coffret PHILIPS, il est composé de :

    CD 1 Bach 20th Century Transcriptions - BSO
    CD 2 Bartok Concerto for Orchestra / Music for Strings, Percussion, Celeste - SKO
    CD 3 Beethoven 3 - SKO
    CD 4 Beethoven 9 - New Philharmonia
    CD 5 Berlioz Symphonie fantastique - SKO / Tchaikovsky Sleeping Beauty suite - Orchestre de Paris
    CD 6 Brahms 1 - SKO (NYC 2010) FIRST INTERNATIONAL RELEASE
    CD 7 Britten War Requiem - SKO (2009 version) FIRST INTERNATIONAL RELEASE
    CD 8 Bruckner 7 - SKO
    CD 9 Dvorak 8 + Noon Witch - VPO
    CD 10 Dvorak 9 + In der Natur - VPO
    CD 11 Holst Planets - BSO
    CD 11-23 Mahler 10 symphonies Kindertotenlieder BSO (14 CD)
    CD 24 Mozart 32 & Brahms 2 SKO FIRST INTERNATIONAL RELEASE
    CD 25 Orff Carmina Burana - BPO
    CD 26 Poulenc Les Mamelles de Tiresias/Le Bal Masque - SKO
    CD 27 The Puccini Album: Schicoff/Gorchakova - MMF
    CD 28 Ravel/Debussy/Britten McNair/Graham - BSO
    CD 29 Rimsky-Korsakov Scheherazade / Russian Easter - VPO
    CD 30 Schoenberg Verklarte Nacht / Stravinsky Apollo - SKO
    CD 31-32 Schoenberg Gurrelieder Norman - BSO
    CD 33 Shostakovich 5 - SKO / Stravinsky Rite of Spring - BSO
    CD 34 Tchaikovsky/Sibelius Violin Concertos Mullova / BSO
    CD 35 J.Strauss etc. 2002 New Year Concert - VPO
    CD 36 R.Strauss Also sprach / Ein Heldenleben - BSO
    CD 37 R.Strauss Alpensinfonie etc - VPO
    CD 38-39 R.Strauss Salome - Norman / Dresden
    CD 40-41 R.Strauss Elektra - Behrens / BSO
    CD 42 Stravinsky Oedipus Rex - Jessye Norman/Peter Schreier -SKO
    CD 43-44 Stravinsky Rake s Progress - McNair/Rolfe-Johnson/Bostridge / SKO
    CD 45 Takemitsu November Steps / Viola Concerto Imai / SKO
    CD 46 Takemitsu Requiem / My Way of Life / Ceremonial - SKO
    CD 47 Tchaikovsky 6 / Nutcracker suite - Orchestre de Paris
    CD 48 Wagner Overtures BPO
    CD 49 National Anthems New Japan PO
    CD 50 BSO in People s Republic of China - BSO  

    81BQODDkjEL._SL1450_.jpg81LFzN7bL1L._SL1464_.jpg71vAEeG1m0L._SL1273_.jpg816v6WdzKHL._SL1284_.jpg

     

  • BRAHMS : CONCERTO POUR PIANO N°1

    Passionnante séance d'ECOUTER LA MUSIQUE mercredi à Liège, autour de l'œuvre programmée dans les concerts de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège (hier à Liège, samedi à Namur) : le 1er concerto pour piano de BRAHMS.

    Considérable est la difficulté de choisir parmi les dizaines de versions proposées de ce monument de la littérature concertante. Certains chefs et certains pianistes ayant, de surcroît, remis plusieurs fois l'ouvrage sur le métier : George Szell six fois, Claudio Arrau, Maurizio Pollini, Stephen Kovacevich, Rudolf Serkin, Arthur Rubinstein, et j'en oublie sûrement, au moins deux fois...

    Je m'en suis tenu à quatre versions, considérées à des titres divers, comme des références. Et les auditeurs n'ont pas été déçus, loin s'en faut. Précision utile : j'ai exclu de cette écoute la version de Nicholas ANGELICH - le soliste de ces concerts - non pas qu'elle ne me plaise pas, mais c'est un principe de nos séances de ne jamais inclure les disques de nos invités, pour ne pas fausser la comparaison.

    Première version écoutée, le mythique enregistrement, multi-réédité, de Claudio ARRAU avec le Philharmonia et Carlo-Maria GIULINI (EMI/Warner) : décevant, pianiste et chef semblent ne pas jouer la même partition.

    81smTFWnCNL._SL1300_.jpg

    Deuxième version, un enregistrement rarement cité parmi les références, une excellente surprise : tout y est admirable, la conception alerte, romantique, du chef comme du soliste, la beauté de l'orchestre et du piano, la précision de la prise de son. Stephen KOVACEVICH avec Wolfgang SAWALLISCH et l'Orchestre Philharmonique de Londres (1991).

    51IuOUS3T4L.jpg

    Troisième version, un  cran nettement en-dessous de la deuxième, même si orchestre et soliste sont admirables, mais la vision paraît moins creusée, plus uniforme : Nelson FREIRE et Riccardo CHAILLY à la tête du Gewandhaus de Leipzig (2006/Decca)

    51jGNSFsSKL.jpg

    La version de 1962 de Clifford CURZON et George SZELL avec le London Symphony (Decca) reste une des plus impressionnantes et des plus poétiques à la fois, l'Adagio central est pris très lentement, mais Szell lui donne une densité formidable. Une référence indétrônée !

    61KYyRTkujL.jpg

    Bien entendu, il faut écouter le disque de Nicholas ANGELICH, surtout après l'extraordinaire concert d'hier soir.

    71J1DZ%2BCSFL._SL1462_.jpg