edo de waart

  • RADU LUPU LE SINGULIER

    Je lui ai toujours trouvé une tête et une allure de pope moldave, cheveux et sourcils broussailleux. Et ce n'est qu'en vérifiant sa date de naissance aujourd'hui que je constate qu'il est bien né en Moldavie.

    Le pianiste roumain Radu LUPU est né le 30 novembre 1945 à Galati. Pour ses 70 ans, DECCA rassemble dans un beau coffret de 28 CD tout ce qu'il a gravé, parcimonieusement - les concertos et quelques sonates de Beethoven, deux concertos de Mozart, beaucoup de Schubert, sonates, impromptus, moments musicaux, Brahms, Schumann - en y incluant d'autres captations réalisées avec des partenaires plus ou moins convaincants pour d'autres labels.

    Il y avait déjà eu deux coffrets, l'un avec les concertos, l'autre les pièces en solo. Depuis toujours des références. Un répertoire qui n'a guère varié au fil d'une carrière plutôt rare en concerts.

    Le nouveau coffret complète avec d'une part des enregistrements réalisés pour d'autres labels (Sony) : admirables Schubert et Mozart avec Murray Perahia, plus tard avec Barenboim, les concertos à 2 et 3 pianos de Mozart, pour EMI deux disques, incompréhensibles de mon point de vue, mais l'amitié ou la pression d'un directeur artistique ? - de Lieder de Schubert avec Barbara Hendricks, et pour Decca les sonates de Franck et Debussy avec Kyung Wha Chung et surtout un modèle d'humanité, de tendresse, au détriment parfois de la justesse, les sonates pour violon et piano de Mozart et les pièces pour violon et piano de Schubert avec le vétéran Szymon Goldberg.

    41o8AQagMXL.jpg

     51IVDFw1mhL.jpg