HAYDN SYMPHONIES

  • LES TRES RICHES HEURES DE SIR SIMON

    51tJKeH-5cL.jpg

     

    Lire la suite

  • L'HERITAGE BRÜGGEN

    Frans Brüggen est mort le 13 août dernier à quelques semaines de son 80ème anniversaire. Lire http://jeanpierrerousseaublog.com/2014/08/13/les-morts-du-mois-daout/

    frans brüggen,xviiième siècle,orchestra of the age of enlightment,philips,decca,schubert,beethoven,haydn,bach,rameau,jean-pierre rousseau,disques,héritage

     

     

     

     

     

     

     

    Le grand musicien hollandais, flûtiste et chef d'orchestre, laisse heureusement un héritage discographique important, qu'on espère voir entièrement réédité par DECCA notamment (ex-Philips), à commencer par deux prodigieux coffrets, l'un comprenant un splendide bouquet de Symphonies de HAYDN (voir détails ci-dessous), l'autre les Symphonies de SCHUBERT

    51wJiqqhNDL._SL500_AA280_.jpg41QzQYM8kQL.jpg

     

     

     

     

     

     

    HAYDN CD 1-5 Symphonies 'Sturm und Drang" : 26,35,38,39,41,42,43,44,45,46,47,48,49,50,51,52,58,59,65

    CD 6-7 Symphonies "Parisiennes" 82-87

    CD 8-9 Symphonies 88-92, Symphonie concertante

    CD 10-13 Symphonies "Londoniennes" 93-104

    La première intégrale des Symphonies de BEETHOVEN vient de reparaître, la seconde est plus apollinienne, moins fiévreuse :71joK9q3cDL._SL1500_.jpg71--9MzkaLL._SL1500_.jpg

     

     

     

     

     

     

    Les dernières symphonies de MOZART ont une valeur testamentaire, la quintessence de l'art de ce musicien d'exception : 71un0E1r8SL._SL1500_.jpg51f5MzwOtiL.jpg71e+Ra4khaS._SL1500_.jpg

    Frans BRÜGGEN reste évidemment pour les discophiles associé définitivement à deux grands noms : BACH et RAMEAU, qu'il a servis comme personne, souvent à plusieurs reprises.41J3KVCsRDL.jpg51g8T8S+VgL._SL500_AA280_.jpg51ILYJ1VegL.jpg51zz-9KZ6fL.jpg61SonMuXYjL.jpg512Fol2xPlL.jpg813yX8n4ktS._SL1500_.jpg

  • BERNSTEIN FOREVER

    Il y a quelques mois SONY éditait un beau coffret (format 33 tours) de 60 CD comprenant l'intégrale des Symphonies gravées pour CBS, pour l'essentiel à New York, par Leonard BERNSTEIN. Indispensable et passionnant évidemment.

    515v%2BWBCLaL._SY355_.jpg

     

    51scwWJznKL._SX355_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DEUTSCHE GRAMMOPHON qui a pris le relais à partir des années 70, vient de publier un premier coffret de 59 CD + 1 DVD (un second suivra) comprenant, cette fois, une vraie intégrale des enregistrements réalisés, en grande partie à Vienne pour le label jaune. Pas seulement les symphonies, mais aussi les opéras (Fidelio de Beethoven, Carmen de Bizet), tout de Beethoven à Liszt pour ce volume 1. À ce prix (entre 110 et 130 € selon les fournisseurs) on prend et on (ré)écoute tout. Parce que rien de ce que touche Leonard Bernstein ne nous a jamais laissé et ne nous laisse indifférent. Un génie !

    51R0I028GNL._SY355_.jpg51N35xzX8oL._SY355_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Contenu de ce premier coffret (abréviations : VPO = orchestre phil. de Vienne / CGA = Concertgebouw Amsterdam / SCR = Santa Cecilia Rome / BRSO = orch.symph. de la radio Bavaroise / NYPO = New York Philharmonic / IPO = Israel Philharmonic / LAPO = Los Angeles Philharmonic)

    CD 1-6 BEETHOVEN Symphonies, Ouvertures /VPO

    CD 7-8 BEETHOVEN Concertos 3,4,5 / Zimerman, VPO

    CD 9 BEETHOVEN/MAHLER quatuors 14 et 16 / VPO

    CD 10 BEETHOVEN Missa solemnis /CGO

    CD 11-12 BEETHOVEN Fidelio / VPO

    CD 13-14 BEETHOVEN Leonore III, concerto 4 (Arrau), symphonie 5 / BRSO (concert Amnesty international)

    CD 15 BEETHOVEN Symphonie 9 (chute du Mur de Berlin 1989)

    CD 16 BEETHOVEN Symphonie 7, BRITTEN Peter Grimes, Sea interludes / Boston symphony, last concert 1990

    CD 17-32 BERNSTEIN Intégrale des oeuvres symphoniques, concertantes et scéniques

    CD 33-34 BIZET Carmen /Met

    CD 35-41 BRAHMS Symphonies, Concertos (Zimerman, Kremer, Meneses) / VPO

    CD 42 BRUCKNER Symphonie 9 / VPO

    CD 43 BARBER Adagio, SCHUMAN American Festival, BERNSTEIN Candide ouverture, COPLAND Appalachian spring / LAPO

    CD 44-45 COPLAND Symphonie 3, Quiet City, El Salon Mexico, Connotations, Music for the theater, Concerto clarinette / NYPO

    CD 46 DEBUSSY La Mer, Prélude, Images / SCR

    CD 47 DVORAK Symphonie 9, 3 danses slaves / IPO

    CD 48 ELGAR Enigma variations, marches Pomp and Circumstance 1 et 2, marche des empereurs moghols / BBC

    CD 49 FRANCK Symphonie, SAINT-SAENS Le rouet d'Omphale, ROUSSEL Symphonie 3 / Orchestre National de France

    CD 50 HARRIS Symphonie 3, SCHUMAN Symphonie 3 / NYPO

    CD 51-55 HAYDN Symphonies 88,92,94,102,105, La Création, Missa in tempore belli /VPO, BRSO

    CD 56 HINDEMITH Mathis der Maler, Métamorphoses symphoniques, Musique cuivres / IPO

    CD 57 IVES Symphonie 2, Central park in the dark.../NYPO

    CD 58-59 LISZT Faust symphonie (Riegel) Boston symphony / BOITO Mefistofele, extr. (Ghiaurov) VPO

    DVD West Side Story making of.

      

  • HAYDN : L'INTEGRALE INACHEVEE

    On a trouvé sur le site italien d'Amazon un coffret de 32 CD à bas prix, regroupant toutes les symphonies de Haydn enregistrées dans les années 1980 et 1990 par Christopher Hogwood et son Academy of ancient music pour Oiseau Lyre.                                                       

    517BCL40zqL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La présentation est trompeuse : il ne s'agit pas d'une intégrale des symphonies (comme Dorati ou Adam Fischer).

    Les dernières symphonies (les "Parisiennes", les 88 à 92, et les "Londoniennes" à l'exception des 94,96,100 et 104) en sont absentes, le projet initial n'ayant pas été mené à son terme. Mais tout le reste est passionnant, notamment toutes les premières symphonies, celles de la période "Sturm und Drang", et à ce prix, on ne se privera pas de redécouvrir cette somme, qu'on ne trouvait plus que sporadiquement et en petits coffrets séparés.

  • SACRÉ HAYDN

    Haydn reste - heureusement - à la mode chez les éditeurs, à un rythme certes moins soutenu qu'en 2009, bicentenaire de la mort du compositeur autrichien.

    EMI publie un coffret de 9 CD - à tout petit prix - qui, pour n'être pas exhaustif, contient de très belles versions des oratorios de la  maturité, Les Saisons et la Création, ainsi que la version chorale des Sept dernières paroles du Christ, le bref Te Deum, et les plus belles messes, magnifiquement servies par les meilleurs interprètes du genre.

    Contenu de ce coffret :

    CD 1 & 2 : Die Schöpfung / Marriner, orch. Radio Stuttgart / Bonney, Wiens, Rootering, Blochwitz

    CD 3 & 4 : Die Jahreszeiten / Gönnenwein, orch.Etat Bavière / Mathis, Gedda, Crass

    CD 5 : Messe n°5 "Ste Cécile" / Wilhelm, Speiser, Watts, Equiluz, Nimsgern

    CD 6 : Messe n° 9 "in tempore belli" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Marshall, Watkinson, Lewis, Holl  +  Messe n° 13 "Création" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Hendricks, Murray, Blochwitz, Hölle

    CD 7 : Messe n° 10 "Heiligmesse" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Vaness, Schellenberger, Soffel, Lewis + Messe n°11 "Nelson" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Marshall, Schönknecht, Watkinson, Lewis, Holl

    CD 8 : Messe n° 7 "St Jean de Dieu" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Hendricks + Messe n°12 "Theresienmesse" / Marriner, Staatskapelle Dresden / Vaness, Soffel, Lewis, Salomaa

    CD 9 : Les Sept dernières paroles du Christ en croix (version chorale) + Responsoria de Venerabili / Bernius, orch.chambre Württemberg / Nielsen, Schreckenbach, Hill, Hölle + Te Deum / Forster, orch.symph.Berlin, ch. cathédrale Ste Edwige

    61%2BtB8RvT-L._SL500_AA300_.jpg














    Le génie de Haydn, son invention permanente, éclatent dans chacune de ces pages. Que ceux qui pensent que ses Messes sont des oeuvres austères, destinées à la liturgie, écoutent quelques mesures de l'une ou l'autre, ils en seront pour leurs préjugés. De surcroît, Marriner et sa somptueuse phalange dresdoise (comme les choeurs de la radio de Leipzig), ses solistes idéaux, sont d'une joie communicative. 

    On rappellera aussi un très beau coffret dû à un autre "haydnien" de génie, Leonard Bernstein (12 CD comprenant les Symphonies Parisiennes et Londoniennes avec New York, La Création et 4 Messes). On signale que la totalité de ce coffret est disponible en téléchargement sur IStore pour....9,99 € !

    41uI0uBaO0L._SL500_AA300_.jpg

     

  • HAYDN : SYMPHONIES (13)

    La 13e symphonie de Haydn date de 1763 (on est certain de la date, puisqu'indiquée par le compositeur lui-même sur une partition autographe), est en Ré majeur et en quatre mouvements : Allegro molto / Adagio cantabile / Menuet et Trio / Finale, allegro molto.

    La particularité de ce dernier mouvement est qu'il débute par les mêmes quatre notes que le finale de la 41e symphonie de Mozart, postérieure de 25 ans !

    Haydn :

    Haydn-symph-13-last-mvmt.png

     

     

     

     

    Mozart :

    MozartJupiterFinaleTheme.PNG

     

     

     

     

    J'ai découvert cette 13e symphonie de Haydn par un 33 tours (déniché en 1989 dans un phénoménal magasin de disques d'Ann Arbour aux Etats-Unis) et à ma connaissance jamais réédité en CD :

    616wBRs4PVL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Leslie Jones et son "Little Orchestra of London" avaient réalisé plusieurs enregistrements presque pionniers pour Nonesuch au mitan des années 1960.

    En CD, on retrouve l'excellent Roy Goodman et son Hanover Band :

    51v1SyNCenL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Antal Dorati dans son intégrale Decca a bien réussi cette série.

    41djDfqBfSL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En CD séparé, on trouve aussi une version bien molle et terne du vétéran Helmut Müller-Brühl et de son orchestre de chambre de Cologne. On s'en dispensera !

    51dBTNaYj%2BL._SL500_AA300_.jpg

  • HAYDN : SYMPHONIES (9,10,11,12)

    Quatre symphonies différentes et plutôt éloignées dans le temps de leur composition, après la trilogie "Matin" "Midi" et "Soir".

    La 9e symphonie de Haydn, en Do majeur, date de 1762 et ne comporte que 3 mouvements, dont un inhabituel "menuet" final sans trio.

    La 10e symphonie, en Ré mejeur, a pu être composée en 1757, en trois brefs mouvements (allegro/andante/presto)

    La 11e symphonie, en Mi bémol majeur, date de 1760 et revient à la forme en quatre mouvements (adagio cantabile/allegro/menuetto/presto)

    La 12e symphonie, en Mi majeur (1763) revient à trois mouvements (allegro, adagio sur un rythme de sicilienne, presto).

    Deux enregistrements à écouter :    

     51%2B%2BUmCM4nL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sauf erreur de ma part, Roy Goodman et son Hanover Band ne sont pas allés au bout de l'intégrale des Symphonies de Haydn qu'ils avaient envisagées, mais tous les CD séparés disponibles sont de première main.

    Autre couplage vraiment singulier, ce disque très réussi de Günther Herbig avec la Staatskapelle de Berlin (1973) réédité par Eterna :

    51O5oOM6tOL._SL500_AA300_.jpg                            

     

  • HAYDN : SYMPHONIES (6,7,8)

    Ecrites en 1761 à la demande du prince Pal Anton Esterhazy, l'employeur de Haydn, les symphonies 6, 7, 8 forment une sorte de trilogie. Leurs sous-titres leur ont valu une célébrité durable : "Le matin", "Le midi", "Le soir". Etrangement, la forme est plutôt archaïque, on revient au "concerto grosso", un petit orchestre avec quelques instruments solistes (violon, violoncelle).

    Beaucoup de versions pour ces premières symphonies à titre de Haydn. Bien sûr les intégrales Dorati et Fischer. Mais aussi plusieurs versions isolées données par ordre de préférence :

    51zw3wtildL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    51JnSja9-GL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    51iJYnG2VFL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    517sTE0gdPL._SL500_AA300_.jpg

  • HAYDN : SYMPHONIES (3,4,5)

    Pour les 3e et 4e symphonies de Haydn, comme pour les deux premières, on en restera à l'intégrale d'Adam Fischer parue chez BRILLIANT CLASSICS.

    La 5e symphonie est un peu mieux lotie, puisqu'on trouve une excellente version séparée (cf. ci-dessous). C'est aussi la première des symphonies de Haydn en quatre mouvements, mais dans un ordre inhabituel : 1. Adagio ma non troppo 2. Allegro 3. Menuet 4.Presto.

    Berlin Classics a republié une gravure déjà ancienne (1967) de Kurt Masur avec l'Orchestre symphonique de la radio de Berlin (Est) :

    51lTbBrlAwL._SL500_AA300_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un disque très court (49 minutes) offrant l'avantage d'un couplage original, avec une autre symphonie peu connue de Haydn et un air de concert attribué à Haydn. Seul problème : Masur ne respecte pas l'ordre voulu par Haydn et inverse les deux premiers mouvements. Une version à connaître néanmoins.

  • HAYDN : SYMPHONIES (2)

    La 2e symphonie de Haydn est censée avoir été composée entre 1757 et 1761. Elle est en Do majeur, en trois mouvements (Allegro/Andante/Presto), et dure moins de 10 minutes. 

    Comme pour la 1ere, la référence est à trouver dans l'intégrale d'Adam Fischer (Brilliant Classics) :

    51o6irOneGL._SL500_AA300_.jpg

  • HAYDN : SYMPHONIES (1)

    Haydn a écrit le plus important corpus symphonique de l'histoire de la musique : 104 symphonies, et même un peu plus si l'on inclut la Symphonie concertante et quelques autres esquisses.

    J'ai décidé d'explorer chaque élément de cette somme et d'en proposer ma sélection des enregistrements.

    La 1ere symphonie est en Ré majeur, en trois mouvements : Presto / Andante / Presto, et d'une relative brièveté (10 minutes). Elle date de 1757, à l'époque Haydn est au service du comte Morzin.

    A ma connaissance, cette 1ere symphonie n'est pas disponible en dehors des intégrales. Mon premier choix pour cette oeuvre de jeunesse est Adam Fischer et son orchestre austro-hongrois (enregistré à Esterhazy) / BRILLIANT CLASSICS

    51o6irOneGL._SL500_AA300_.jpg