• SVIATOSLAV RICHTER L'EXTREME

    Je l’écrivais il y a peu, grâce à la branche italienne d’Universal (Decca, DeutscheGrammophon), j’ai acheté et reçu deux coffrets exceptionnels, l’un consacré au chef suisse Ernest Ansermet (http://jeanpierrerousseaublog.com/2014/02/20/suisse-sans-frontiere/), l’autre à un géant du piano, Sviatoslav Richter.

    Image

    Pour la première fois se trouvent rassemblés dans ce coffret de 33 CD tous les enregistrements "officiels" solo du pianiste russe, parus naguère sous étiquettesPhilips, Decca ou Deutsche Grammophon, depuis le mythique récital de Sofia en 1958, jusqu’aux dernières prises des années 90. Cette parution anticipe sans doute le centenaire du pianiste né à Jytomyr en Ukraine le 20 mars 1915 et mort àMoscou le 1er août 1997.

    Richter a été une légende de son vivant. Parce que toujours singulier, hors norme, ou plus exactement pour reprendre le titre de l’article que le critique italien Pietro Rattalino lui consacre dans le livret : Richter ou l’extrême comme norme (Richter, o dell’eccesso come regola).

    Impossible de décrire ici, avec des mots, l’art, la personnalité, le son, le répertoire de Sviatoslav Richter. La seule évidence est que Richter, dans une écoute à l’aveugle, se reconnaît immédiatement.

    Liste des oeuvres :

    BACH
    English Suites No. 3-6
    French Suites No. 2-6
    Toccatas BWV 913, 916
    Fantasia BWV 906
    Italian Concerto BWV 971
    French Overture BWV 831
    Duetto I-IV BWV 802, BWV 803- 805

    BEETHOVEN
    Sonatas No. 9, 11, 12, 18-20, 22, 23, 27, 28, 30-32
    Variations Diabelli

    BRAHMS
    Sonatas Nos. 1, 2
    Variations on a Theme by Paganini
    Fantasien, Op. 116
    Klavierstücke, Op. 76, 118, 119

    CHOPIN
    Études from Op. 10, 25
    Polonaises Nos. 1, 4
    Préludes from Op. 28
    Barcarolle Op. 60
    Nocturne No.4 Op. 15 No. 1
    Polonaise-Fantaisie
    Ballade No. 4 Op. 52

    LISZT
    Valse oubliée No. 1, 2
    Sonata S. 178
    Polonaise No. 2 S. 223 No. 2
    Scherzo S. 153
    Trübe Wolken, S. 199
    Consolation, S. 172 No. 6
    Hungarian Rhapsody S. 242 No. 17
    Klavierstück S. 193
    Mephisto Polka, S. 217
    Études d’exécution transcendante, S. 139
    From Études de concert, S. 144, 145

    HAYDN
    Sonatas Hob. XVI:44, 40, 41, 48, 52, 32, 24, 46, 2, 24, 52

    WEBER
    Sonata n. 3

    MOZART
    Sonata KV 457, K. 282, 545 “Sonata facile”, K. 310
    Sonata in F, KV 280
    Fantasia KV 475
    Sonata KV 457, K. 282, 545 “Sonata facile”, K. 310

    SHOSTAKOVICH
    24 Preludes and Fugues, Op. 87

    24 Preludes and Fugues, Op. 87

    SCHUBERT
    Sonata D. 894, 575, 840
    Moment musical D 780 No. 1
    Impromptu D 899 No. 2, 4
    Allegretto D 915
    From 17 Ländler, D 366
    Allegretto D 915

    SCHUMANN
    March Op. 76 No. 2
    Waldszenen Op. 82
    Fantasiestücke, Op. 12
    Novellette Op. 21 No. 1
    Toccata Op. 7
    4 Fugues, Op. 72
    March Op. 76 No. 2
    Blumenstück, Op. 19
    Nachtstücke, Op. 23
    Theme and Variations on the name Abegg, Op. 1
    Theme: Animato – Var. I-III
    Fantasia, Op. 17
    Concert Studies on Caprices by Paganini

    SCRIABIN
    Poème-Nocturne, Op. 61
    2 Danses, Op. 73
    Vers la flamme, Op. 72
    Fantasy, Op. 28
    Piano Sonata No. 5

    PROKOFIEV
    Sonata No. 2, 4, 6, 8
    Légende, Op. 12 No. 6
    Visions fugitives, Op. 22
    From Four Pieces, Op. 32
    Pieces from Cinderella

    HAYDN
    Piano Sonata Hob. XVI:44

    CHOPIN
    3 Ballades No. 3

    DEBUSSY
    From Préludes pour piano
    Estampes

    RACHMANINOV
    Prelude No. 23 Op. 32 No. 12
    23 Preludes Op. 32 No. 13
    6 Preludes

    STRAVINSKY
    Piano-Rag-Music

    SHOSTAKOVICH
    Prelude & Fugue

    WEBERN
    Variations, Op. 27

    BARTÓK
    3 Burlesques

    SZYMANOWSKI
    From Metopes, Op. 29

    HINDEMITH
    Suite “1922”

    MUSSORGSKY
    Pictures at an exhibition

  • UN CHEF SUISSE SANS FRONTIERE : ERNEST ANSERMET

    Ce n'est pas la première fois qu'on remarque et apprécie les initiatives de la branche italienne d'Universal (Deutsche Grammophon, Decca). Coup sur coup, paraissent deux imposants coffrets - à tout petit prix - consacrés à deux géants de la musique, le chef Ernest Ansermet et le pianiste Sviatoslav Richter (on y reviendra).

    Mon ami et compagnon d'aventures radiophoniques de longue date, François Hudry, doit se réjouir de voir enfin réunis tous les enregistrements de musique française réalisés par le grand chef suisse pour Decca de la fin de la Seconde Guerre mondiale à sa mort en 1969.

    books.png

     

     

     

     

     

     

     

    51o2EdOxJKL._SY355_.jpg

    61Zk73i%2BjoL._SY355_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est la première fois à ma connaissance que sont regroupés en 32 CD tous ces enregistrements de musique française... et suisse (Honegger, Frank Martin).

    Avec plusieurs doublons dont nul ne se plaindra, Decca ayant souvent demandé à Ansermet de refaire en stéréo  son coeur de répertoire, les Debussy et Ravel en particulier. Ainsi on dispose de deux versions du Pelléas et Mélisande de Debussy : la première - mythique ! - de 1952 avec Suzanne Danco, Pierre Mollet, Heinz Rehfuss, la seconde - tout aussi idéale - de 1964 avec Erna Spoorenberg, Camille Maurane, George London et toujours, faut-il le rappeler, l'Orchestre de la Suisse romande dont Ernest Ansermet fut le fondateur et inamovible directeur musical de 1918 à 1968 !.

    Un legs discographique sans concurrence, pour savoir comment doit sonner la musique française, dirigée par quelqu'un qui a connu personnellement Debussy, Honegger, Frank Martin, Ravel...! INDISPENSABLE !

    (Coffret disponible sur www.amazon.it)

  • UN GEANT MECONNU : BERNARD HAITINK

    De la même génération que Claudio ABBADO (1933-2014) Lorin MAAZEL (1930) ou Pierre BOULEZ (1925), Bernard HAITINK (1929) n'est pas et n'a jamais été une star de la baguette. Alors que c'est, à l'évidence, l'un des plus grands chefs de notre temps. Son humilité, sa simplicité ne l'ont jamais conduit à rechercher les feux de la rampe. De ce fait, il a souvent été sous-estimé par la critique internationale, décrit comme un musicien de belle tenue, mais pas assez excentrique sans doute ou médiatique pour figurer en tête d'affiche. 

    Pourtant sa discographie est tout à fait exceptionnelle, et son éditeur historique (Philips passé sous étiquette Decca) a bien fait les choses en rééditant deux imposants coffrets à petit prix, qui permettent de réévaluer singulièrement l'art du chef hollandais.

    51RcpZ5ms6L._SY355_.jpg

    Dans ce coffret de 20 CD, on trouve un bel aperçu à la fois des "fondamentaux" - Bruckner, Mahler - et de l'étendue du répertoire de Bernard Haitink, notamment en musique française.

    Sauf mention contraire, c'est le Concertgebouw d'Amsterdam (dont Haitink a été le chef titulaire de 1961 à 1988) qui est à l'oeuvre.

    CD 1 BARTOK Concerto pour orchestre, Concerto violon 2 (Szeryng)

    CD 2 BEETHOVEN Triple concerto (Beaux-Arts trio), Concerto violon (Krebbers)

    CD 3 BEETHOVEN Symph.1 et 3 (London Phil)

    CD 4 BRAHMS Requiem allemand (Janowitz, Krause, Orch.phil.Vienne)

    CD 5 WAGNER Prélude et mort d'Isolde, BRUCKNER symph 3 (Vienne)

    CD 6-7 BRUCKNER Symph. 8 et 9 

    CD 8 DEBUSSY Nocturnes, Jeux, La Mer, prélude à l'après-midi d'un faune

    CD 9 DVORAK Symph.7, SMETANA La Moldau, SCHUBERT Symph.8

    CD 10 LISZT Concertos, Totentanz (Brendel), Mephisto Valse, Les préludes (Londres)

    CD 11-12 MAHLER Symph. 6 et 9

    CD 13 MOZART ouvertures, HAYDN symph.99 (Londres)

    CD 14 RAVEL Daphnis et Chloé (Boston), Alborada, La Valse

    CD 15 HAYDN Symph.96, SCHUBERT Symph.9

    CD 16 R.STRAUSS Une vie de héros, Mort et transfiguration

    CD 17 MENDELSSOHN, TCHAIKOVSKI, BRUCH : Concertos violon (Grumiaux)

    CD 18 TCHAIKOVSKI Symph.1 et 2

    CD 19 WAGNER ouvertures, BRAHMS Symph. 3

    CD 20 ANDRIESSEN étude symphonique, STRAVINSKY L'Oiseau de feu, TAKEMITSU November steps, MESSIAEN Et expecto resurrectionem

    Tout aussi indispensable, et somptueux, le coffret intitulé BERNARD HAITINK SYMPHONY EDITION 

    514whGkAYOL._SY355_.jpg

     

    qui reprend, excusez du peu, les intégrales des symphonies de BEETHOVEN, BRAHMS, BRUCKNER, MAHLER, SCHUMANN et TCHAIKOVSKI ! Avec ce qui est l'une des plus belles phalanges orchestrales du monde, dans l'acoustique magnifique du Concertgebouw.

    Si pour Mahler, Bruckner, Brahms, Haitink était parfois cité comme référence, la critique a souvent fait la fine bouche - manque d'originalité, sagesse, honnêteté - pour le reste. 

    Et moi-même je m'étais laissé influencer et n'avais jamais vraiment prêté attention aux Schumann, Tchaikovski et Beethoven de Haitink. 

    J'ai complètement révisé mon jugement, et mon admiration pour Bernard Haitink n'en est que renforcée. 

    Absolument rien dans ses lectures de Beethoven, Schumann ou Tchaikovski n'est banal ou indifférent. Au contraire, l'élan, la fluidité, la beauté des couleurs et des lignes ressortissent en pleine gloire. Idem dans Bruckner qui ne se complait pas dans des langueurs métaphysiques, dans Mahler où l'orchestre chante dans son arbre généalogique.

    Deux coffrets en tous points INDISPENSABLES pour Haitink, l'orchestre, et la somptuosité des prises de son Philips.