• MOZART : CONCERTO POUR PIANO n° 22

    Passionnante séance d'ECOUTER LA MUSIQUE ce soir à la Salle Philharmonique de Liège, en prélude aux concerts du 20 et du 21 décembre, lors desquels Till FELLNER jouera le Concerto pour piano n°22 de MOZART, avec l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège et Christian ARMING.

     

    Des nombreuses versions que j'ai dans ma discothèque, j'ai à regret dû en éliminer beaucoup, parmi les "références" habituellement  citées, tant ces versions sont ou décevantes, ou mal enregistrées ou hors sujet.

     

    Ainsi je n'ai pas retenu Perahia, Uchida/Tate, Zacharias/Zinman , Annerose Schmidt/Masur, Ashkenazy, Richter/Muti, pas non plus les deux versions studio de Daniel Barenboim (English Chamber Orchestra en 1970 et orch.phil.Berlin en 1985).

     

    Très bonnes surprises en revanche avec des versions oubliées, indisponibles, non rééditées comme :

    Maria TIPO, Armin JORDAN dirigeant l'Ensemble orchestral de Paris (1990) / EMI

    John O'CONOR, Charles MACKERRAS aux commandes de l'orchestre de chambre d'Ecosse (1990) TELARC

    61t9jZmxNbL__SY300_.jpg

     

    51IQACoeK2L__SL500_AA280_.jpg

    Réhabilitation justifiée pour le pionnier des intégrales au disque des concertos de Mozart, Geza ANDA dirigeant du clavier la Camerata Academica du Mozarteum de Salzbourg (comme elle s'appelait à l'époque) en 1960.

    Déception en revanche pour les deux versions "live" de Daniel Barenboim, en 1970, avec Kubelik et l'orchestre de la radio bavaroise - qui courent la poste ! - et en octobre 2005 avec le Philharmonique de Vienne, d'une carrure trop beethovénienne.

    Hors compétition, la version "live" de Till FELLNER, lorsqu'il remporte le Concours Clara Haskil en 1993, parfaitement accompagné par Uri Segal et l'Orchestre de Chambre de Lausanne (Claves)51yk66A7aYL__SY300_.jpg

    51U8md63doL__SX258_BO1,204,203,200_.jpg

  • SAINT-SAËNS : LA NOUVELLE REFERENCE

    Par une sorte de pudeur que j’éprouve chaque fois en pareille circonstance, je n’ai encore rien dit de la dernière parution discographique de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et de son chef Christian Arming. Crainte d’être taxé d’inobjectivité ou d’auto-complaisance ? En tous cas pas manque de fierté…

    Cette intégrale des oeuvres concertantes pour violon et violoncelle de Saint-Saëns, parue chez Zig Zag (Outhere) a une histoire, ou un précédent comme on veut. Il y a trois ou quatre ans, au détour d’un déjeuner avec le président de laChapelle musicale Reine Elisabeth, évoquant l’un et l’autre nos projets, nous nous étions enthousiasmés à l’idée de faire enregistrer les 7 concertos pour violonde Vieuxtemps par sept solistes différents, issus de la Chapelle ou même lauréats du Concours éponyme. L’affaire fut rondement conclue, et Patrick Davin fut le guide très inspiré de cette entreprise. Depuis lors cette intégrale est partout citée comme une référence :

    Image

    Forts de ce succès, les mêmes partenaires convinrent qu’on ne pouvait s’arrêter en si bon chemin, et sitôt la nomination de Christian Arming comme directeur musical de l’OPRL connue, on programma trois nouvelles sessions d’enregistrement, toujours sous la houlette artistique d’Aline Blondiau, pour "mettre en boîte" pas seulement les célèbres 1er concerto pour violoncelle, 3e concerto pour violon, Havanaise ou Introduction et rondo capriccioso, mais toute la littérature concertante que Saint-Saëns a conçue pour ces deux instruments, à l’instigation des grands solistes de son époque, à commencer par le plus célèbre d’entre eux, le charmeur Pablo de Sarasate.

    Et cela nous donne trois disques magnifiques, onze solistes dont on serait bien inspiré de retenir les noms, parce qu’ils ne tarderont pas à jouer les têtes d’affiche.

    Trois disques au minutage extrêmement généreux :

    CD 1 Concerto violon n°1 : Lya Petrova - Concerto violon n°2 : Jolente de Maeyer - Concerto violon n°3 : Tatiana Samouil

    CD 2 : Introduction et rondo capriccioso : Lya Petrova - Romances violon op.27  et op.48 : Harriet Langley - Prélude pour "Le Déluge" : Elina Buksha - Etude en forme de valse (tr. Ysaye) : Maria Milstein - Morceau de concert op.62 : Elina Buksha - Havanaise : Harriet Langley - Caprice andalou : Elina Buksha - Allegro appassionato pour violoncelle - Noelle Weidmann

    CD 3 : Concerto violoncelle n°1 : Adam Krzeczowiec - Concerto violoncelle n°2 : Deborah Pae - Suite pour violoncelle : Pau Godina - Romance pour violoncelle : Wojciech Fudala - La muse et le poète pour violon et violoncelle : Maria Milstein et Noelle Weidmann.


    Image