• EXEMPLAIRE BRAHMS

    Sans tapage, Naxos est en train de publier CD après CD une magnifique intégrale du piano à 4 mains de Brahms

  • JEUX D'ENFANTS

    Au programme du concert de Noël de l'Orchestre philharmonique de LIège ce samedi, une ravissante pièce d'orchestre, trop peu connue, de Bizet, ses Jeux d'enfants, tirés d'un recueil de douze pièces pour piano à 4 mains.

    L'occasion de faire le point d'une discographie peu abondante, mais de belle qualité.

    decoration

    Martinon et l'Orchestre National (DGG) sont idéaux.

    decoration

    F.X.Roth et son ensemble Les Siècles sont musicalement passionnants. La prise de son, en revanche, est moins flatteuse.

    decoration

    Plasson et son ancien orchestre du Capitole de Toulouse ont gravé une belle anthologie Bizet (EMI)

    decoration

    Sous des étiquettes non disponibles en France, on trouve d'excellentes versions signées Charles Dutoit et Bernard Haitink (avec le Concertgebouw).

    La version originale pour piano à 4 mains n'est guère mieux servie. On trouve des Jeux d'enfants pétillants à souhait sous les doigts des soeurs Labèque (dans un coffret Philips qui vaut l'acquisition)

    decorationdecoration

    decoration

    Béroff et Collard, pas très bien enregistrés, s'amusent bien ensemble.

    decoration

    Très intéressante anthologie de littérature pianistique pour 2 pianos ou piano à 4 mains due au couple britannique John Ogdon / Brenda Lucas.

     

  • LE TRICORNE

    En écho au spectacle des Ballets Russes à l'Opéra de Paris, un point sur la discographie de l'un des ballets représentés, dans la chorégraphie originale et les décors et costumes de Picasso : Le Tricorne de Manuel de Falla.

    C'est Ernest Ansermet qui a créé l'oeuvre en 1919. C'est sa version avec l'Orchestre de la Suisse Romande, enregistrée 42 ans plus tard, qui demeure la référence absolue. Toute la rugosité de cette musique, sa carrure rythmique, la beauté de ses thèmes y sont magnifiés par une prise de son Decca somptueuse.

    decoration

    Dans les versions plus récentes, on distingue celle de Josep Pons, enregistrée à Grenade... chez Manuel de Falla.

    decoration

    Pour les petits budgets, une version tout aussi exemplaire, celle de Massimiano Valdes et de l'excellent orchestre des Asturies (Naxos)

    decoration

    En revanche, on évitera les versions trop lisses et molles de Jesus Lopez-Cobos (TELARC) ou Garcia Navarro (DGG)

     

  • LES MAITRES DU BALLET

     

    Il y a quelques semaines j'évoquais ici le beau coffret de DECCA consacré aux musiques de ballet et en soulignais l'exhaustivité et la qualité des interprétations.

    EMI propose un produit qui pourrait n'être qu'un concurrent, et qui s'avère en fait très complémentaire du coffret Decca, même s'il y a, évidemment, de nombreux doublons en termes de répertoire !

    Cluytens dans Ravel et Debussy, qui dit mieux? Previn dans Prokofiev (Cendrillon et Roméo et Juliette), Lanchbery pour Tchaikovski, Jean-Baptiste Mari et l'opéra de Paris pour les Delibes, Adam, etc...Khatchaturian par lui-même. Rien que du très bon fond de catalogue EMI, et pas mal de surprises: des oeuvres classiques - symphoniques ou  concertantes - qui ont servi de musiques de ballet (notamment à Covent Garden).

    Bref 50 CD pour à peine plus d'un euro le CD ! Un joli cadeau de fêtes.

    decoration