• BRUCH OPL

    Le disque qui vient de sortir sous le label CYPRES est le résultat d'heureuses coïncidences, et sans doute un peu hors catégorie dans la discographie de l'Orchestre Philharmonique de Liège.

    decoration

    Au départ, un souhait de l'excellent altiste français Arnaud Thorette d'enregistrer des pièces rares de ce romantique attardé qu'est Max Bruch. Une rencontre avec Jean-Luc Votano, clarinette solo de l'OPL. J'avais personnellement beaucoup aimé les Sonates de Brahms (pour alto et piano) enregistrées par Arnaud Thorette et Johan Farjot et publiées par Universal

    decoration

    On me demande si l'OPL serait disposé à participer au projet Bruch. Dans un agenda extrêmement serré, je ne voyais pas de possibilité à court terme. Lorsqu'un "créneau" se libéra, et du même coup l'orchestre et Pascal Rophé. En 2008. 

    Voilà comment ce disque est né. Et toutes les critiques déjà parues, sans présager de celles qui s'annoncent, désignent ce CD comme la nouvelle référence pour ces oeuvres.

    Pour plus de précisions sur le compositeur et ces oeuvres concertantes et trios pour alto et clarinette on lira avec intérêt ce qu'en a écrit Jean-Marc Onkelinx sur son blog ( http://jmomusique.skynetblogs.be/post/7435429/feuilles-dautomne )

     

  • RICCARDO MUTI


    Riccardo Muti dirigeait, hier soir à Liège, Don Pasquale de Donizetti en version concertante.

    L'occasion de faire le point sur une très riche discographie, et d'épingler quelques-uns de mes enregistrements favoris.

    D'abord une magnifique trilogie Mozart/Da Ponte captée "sur le vif" au festival de Salzbourg avec des plateaux et un philharmonique de Vienne en état de grâce

    decoration

    Il faudrait citer la quasi-totalité de ses Verdi, bien supérieurs dramatiquement aux versions parfois aseptisées d'Abbado

    decoration decoration

    Magnifiques Bellini, élégants, inspirés

    decorationdecoration`

    Mais Muti c'est aussi la (re)découverte des grands ouvrages choraux de Cherubini

    decorationdecoration

    Riccardo Muti, enfin, c'est la mise au jour d'une musique italienne méconnue, oubliée.

    decoration

    decorationdecorationdecoration