• SCHUBERT MESSE N° 6

    Les Messes de Schubert restent un pan très largement méconnu de l'oeuvre du compositeur, et c'est un tort ! La sixième et dernière messe D 950 en mi bémol majeur est un des chefs d'oeuvre de Schubert.

    S'il ne fallait écouter qu'un extrait de cette messe, ce serait le sublime Et incarnatus est, qui fait appel à deux voix de ténor solistes et une soprano dans une mélodie d'une douceur, d'une beauté insurpassables.

    Je place en tête absolue de la discographie la version d'Armin Jordan avec l'Orchestre de la Suisse Romande et des solistes, qui au lieu de faire leur numéro et de donner de la voix (comme dans plusieurs autres versions) se fondent et se confondent dans la vision contemplative et sereine du grand chef suisse disparu: Audrey Michael, Aldo Baldin, Christoph Homberger, Michel Brodard. Paru en 1987 sous étiquette ERATO, réédité par CASCAVELLE.

    messe en mi b m d950

    Version plus traditionnelle, mais d'un bel équilibre, la première version Philips de Sawallisch avec la Staatskapelle de Dresde (nettement préférable à son "remake" avec la radio bavaroise et des solistes qui déclament et se haussent du col). Magnifique choeur de la radio de Leipzig

    Schubert: Great Masses in A flat, D.678, & E flat, D950

    Dans le même registre, Claudio Abbado a laissé une belle version avec le philharmonique de Vienne, mais le "grand spectacle" n'est pas loin...

    Messe Es-Dur / Mass in E Flat Major D 950

    En revanche, excellente surprise avec une nouvelle parution chez NAXOS, des interprètes peu connus, et un chef qui privilégie les aspects sombres et dramatiques de l'ouvrage. Malheureusement, des solistes qui gâchent un peu la belle vision du chef et la qualité du choeur et de l'orchestre

    Schubert: Mass in E flat major; Stabat Mater

     

  • LISZT A L'ORCHESTRE

    Liszt est non seulement un virtuose exceptionnel et compositeur génial pour son instrument, le piano, c'est aussi, sinon l'inventeur, du moins le promoteur inspiré d'une nouvelle forme orchestrale, le "poème symphonique". Toute sa production n'est pas d'un égal intérêt, et certaines de ses oeuvres trainent en longueur. Mais, à l'occasion d'un rangement de ma discothèque, j'ai réécouté trois très grands interprètes de Liszt symphoniste.

    De très loin le plus exaltant, le plus débridé est... Herbert von Karajan. On recherchera un double album comprenant, outre les célèbres Préludes, une fabuleuse Mazeppa, une Méphisto-Valse n°1 vraiment diabolique, deux superbes Rhapsodies hongroises, le somptueux Tasso, lamento e trionfo, et la version de référence de la Fantaisie hongroise avec Chura Cherskassky au piano

    Liszt: Orchestral Works / Karajan

     

     

    Bernard Haitink a signé, dans les années 70, une intégrale plus honnête que véritablement passionnante, des poèmes symphoniques de Liszt, avec l'Orchestre philharmonique de Londres.

    Liszt: Complete Tone Poems Volume One

    Kurt Masur ne manque pas de souffle avec son bel orchestre du Gewandhaus de Leipzig, et le coffret proposé par EMI à tout petit prix comporte l'intégrale de l'oeuvre symphonique et concertante de Liszt (avec Michel Béroff au piano). Une aubaine.

    Liszt: Orchestral Works / Works for Piano and Orchestra - Michel Béroff / Gewandhaus-Orchester Leipzig / Kurt Masur

  • ENCORE HAYDN

    Le bicentenaire de la mort de Haydn, en cette année 2009, donne lieu à beaucoup de rééditions bienvenues. Parmi les plus récentes, trois cofftrets à signaler tout particulièrement.

    SONY/VIVARTE d'abord réédite 21 symphonies (les 6 "Parisiennes" et 15 autres de la période Sturm und Drang) enregistrées par Bruno WEIL et l'excellent orchestre canadien Tafelmusik. Moins connues qu'Harnoncourt, ces versions méritent plus qu'une oreille attentive.

    Die Sinfonien

    Aubaine également que ce coffret de 10CD de la collection ELOQUENCE d'Universal, avec deux magnifiques versions des Saisons et de la Création dues à Neville Marriner ainsi que l'intégrale des Messes de Haydn par les meilleurs solistes et ensembles britanniques (dir. Preston ou Guest)

     

    Rééédition en double CD de la seule quasi-intégrale des Ouvertures d'opéra de Haydn par un expert Manfred Huss et son bel ensemble Haydn sinfonietta Wien. BIS a repris le contenu des 2 CD précédemment parus sous étiquette KOCH

    Sämtliche Ouvertüren