• CAFE 1930

    Café 1930 Tangos

    Un petit bijou à écouter toutes affaires cessantes. Les disques de tango façon Piazzolla ont la cote et sont aujourd'hui légion. On n'oubliera pas le merveilleux ensemble SOLEDAD, mais ce nouveau groupe "Contraste" composé de quatre amis, tous plus doués les uns que les autres (Geneviève Laurenceau, violon, Arnaud Thorette, alto, Raphael Merlin, violoncelle et Johan Farjot, piano) nous offre un disque merveilleux. D'un "naturel", d'une beauté, d'une sensualité, exceptionnels.

     

  • VIEUXTEMPS

    Henri Vieuxtemps n'est plus très à la mode dans les salles de concert... ni au répertoire des jeunes violonistes. Et pourtant Berlioz et ses contemporains ne tarissaient pas d'éloges sur le compositeur verviétois, qui ne contentait pas d'une virtuosité gratuite à la Paganini, mais qui a construit de vrais chefs-d'oeuvre concertants, où l'orchestre n'est pas réduit au rôle de pâle accompagnateur.

    Boris Brovtsyn - qui l'a appris pour la circonstance - joue cette semaine, à Bruxelles et à Liège, le 4e concerto de Vieuxtemps.

    La discographie est pauvre, mais de qualité. Et au sommet le disque insurpassé d'Arthur Grumiaux et Manuel Rosenthal.

    Vieuxtemps: Violin Concertos 4

    De très haut niveau, mais plus "international" de conception et de son, Itzhak Perlman accompagné par Daniel Barenboim

    Violinkonzerte

     

     

  • HAYDN A LA SOURCE

    BIS a eu l'excellente idée de regrouper en un coffret de 6 CD et de rééditer des enregistrements parus dans les années 1990 sous étiquette Koch/Schwann, avec un superbe ensemble sur instruments anciens dirigés par Manfred HUSS.

    Haydn n'a pas écrit que 108 symphonies (!!) mais aussi toutes ces pièces de "divertissement" qui sont de petits bijoux d'invention mélodique, écrites pour les soirées du prince Esterhazy ou du Roi de Naples (merveilleux "Nocturnes" en particulier). L'interprétation, le timbre des instruments, l'enregistrement sont exceptionnels.

    A recommander sans réserve !